Puisqu’ils veulent la bagarre...

Publié le par Étincelle Poste

Jeudi dernier, Hollande est venu à la télévision nous promettre une « offensive ». On n’a pas tardé à comprendre que dans son collimateur ne figuraient ni les licenciements ni les spéculateurs, mais nos retraites.
Certes, comme le répète le ministère du Travail, « toutes les options sont sur la table ». Le problème, c’est qu’elles ressemblent comme deux gouttes d’eau aux revendications du syndicat... des patrons. « Rien n’est tranché », d’accord, mais le Medef tient le manche fermement en main, et ce n’est pas une pelle à tarte pour partager le gâteau, mais bien plutôt un couteau de boucher pour dépecer un peu plus la protection sociale.

Lire la suite

Publié dans Editos

Commenter cet article