Paris 11e-20e : La « marguerite » sur le gâteau

Publié le par Étincelle Poste

La météo se radoucit mais nous avons dégusté cet hiver sur les tournées ou à attendre les camions pour le retour à Paris 20.

Mais la direction fait mine d’ignorer cette dégradation des conditions de travail, notamment pour les collègues du 11e qui ont été déménagés, et persiste à imposer quatre semaines de sécabilité à trois cet été.

La Poste veut le beurre et l’argent du beurre. À nous de calmer leurs ardeurs.

Publié dans Echos Paris 11e-20e

Commenter cet article